Camera thermique 

Le thermomètre FLIR TG 267 est un produit haut de gamme alliant précision et visualisation de la zone analysée. Le point de température mesuré est visualisable grâce à un  faisceau laser. L'image infrarouge prise sur une zone large autour du point de mesure permet d'analyser l'environnement du point mesuré et de ne pas passer à côté d'une zone...

449,00 € HT

La camera Thermique Testo 865 est d'un excellent rapport qualité/prix pour les applications de contrôles de "routine". les fonctions d'analyse d'images en "direct " comme la détection automatique des températures haute et basse dans l'image infrarouge, en font une caméra de tests et mesures d'un très bon niveau.

990,00 € HT

La camera Thermique Testo 868 est d'un excellent rapport qualité/prix pour les applications de contrôles de "routine". Les fonctions d'analyse d'images en "direct " comme la détection automatique des températures haute et basse dans l'image infrarouge, en font une caméra de tests et mesures d'un très bon niveau. Les différences avec la Caméra Testo 865...

1 190,00 € HT

Le MR 277 de FLIR est une véritable centrale d'analyse de l'état des bâtiments. Elle intègre : une caméra thermique infrarouge dotée de 19200 pixels, d'une sensibilité thermique de 0,07 °C et d'un grand champ de vision de 57x41° bien adapté aux pièces intérieures, un capteur d'humidité relative et de température remplaçable FLIR MR13, une sonde d'humidité...

1 299,00 € HT

La camera Thermique FLIR E5 XT est d'un excellent rapport performances/prix pour les applications de contrôles de "routine" et d'analyses poussées. Les fonctions d'analyse d'images en "direct " comme la détection automatique des températures haute et basse dans l'image infrarouge, en font une caméra de tests et mesures d'un excellent niveau. La fonction...

1 399,00 € HT

La camera Thermique Testo 871 est d'un excellent rapport qualité/prix pour les applications de contrôles de "routine" et d'analyses poussées.  L'intégration de capteur additionnels comme une pince ampèremétrique ou un hygromètre et les fonctions d'analyse d'images en "direct " comme la détection automatique des températures haute et basse dans l'image...

1 999,00 € HT

La camera Thermique FLIR E6 XT est d'un excellent rapport performances/prix pour les applications de contrôles de "routine" et d'analyses poussées. Les fonctions d'analyse d'images en "direct " comme la détection automatique des températures haute et basse dans l'image infrarouge, en font une caméra de tests et mesures d'un excellent niveau. La fonction...

1 899,00 € HT

La camera Thermique Testo 872 est d'un excellent rapport qualité/prix pour les applications de contrôles de "routine" et d'analyses poussées.  L'intégration de capteur additionnels comme une pince ampèremétrique ou un hygromètre et les fonctions d'analyse d'images en "direct " comme la détection automatique des températures haute et basse dans l'image...

2 699,00 € HT

La camera Thermique FLIR E8 XT est d'un excellent rapport performances/prix pour les applications de contrôles et d'analyses poussées. Les fonctions d'analyse d'images en "direct " comme la détection automatique des températures haute et basse dans l'image infrarouge, en font une caméra de tests et mesures d'un excellent niveau. La fonction Msx de FLIR...

2 999,00 € HT
Showing 1 - 9 of 9 items

Comment choisir votre caméra Thermique ?

Prokam, spécialiste de la camera thermique infrarouge professionnelle, vous propose ci-dessous, un guide de choix de votre caméra.

Ces dernières années, les gammes de thermomètre infrarouge et de caméras de thermographie infrarouge se sont considérablement étoffées et les prix ayant baissé, le choix d’un ...

Comment choisir votre caméra Thermique ?

Prokam, spécialiste de la camera thermique infrarouge professionnelle, vous propose ci-dessous, un guide de choix de votre caméra.

Ces dernières années, les gammes de thermomètre infrarouge et de caméras de thermographie infrarouge se sont considérablement étoffées et les prix ayant baissé, le choix d’un produit correspondant à vos besoins peut sembler plus complexe.

Les critères de choix d'une caméra thermique infrarouge

Pour faire le bon choix, nous vous proposons la méthode suivante:

D'abord identifier la ou les application(s) souhaitée(s) et en déduire les paramètres clés selon que la caméra sera utilisée pour : La maintenance électrique, la vérification de l’isolation des bâtiments, la recherche des fuites dans les réseaux d’eau ou de chauffage ou en toiture, la vérification des chaudières et poêles, de la ventilation, de la climatisation, ou encore rechercher des zones d’humidités, vérifier des températures sur un corps humain ou sur des animaux, assister des vigiles lors des rondes de surveillances, vérifier des fours ou des chaudières, des opérations de maintenance mécanique, vérifier le bon fonctionnement de panneaux solaires.

Quelles-sont les caractéristiques techniques d'une caméra thermique ?

La gamme des températures à couvrir

Le contrôle d’un four demande une gamme plus grande que la vérification de l’isolation thermique d’un bâtiment et un frigo demandera des températures négatives.
La taille de la plus petite surface à mesurer : Détecter la température d’un contact électrique de quelques mm de côté ou mesurer la température de surface d’un mur de maison ne conduira pas forcément au choix de la même caméra.

Pour faire une mesure précise, il faut que la plus petite entité à mesurer soit couverte, sans débordement, par au moins trois pixels.

Les cameras thermiques sont toujours plus précises qu’un thermomètre infrarouge même haut de gamme. La taille de l’objet le plus petit que l’on peut mesurer est exprimée par l’IFOV.

A titre d’exemple, un IFOV de 3,4 mrad veut dire qu’à un mètre de distance, le pixel aura une taille de 3,4 mm de côté, si l’on s’éloigne, la taille du pixel augmente et inversement, en se rapprochant, la taille diminuera proportionnellement à la distance à l’objet. D’où l’importance de la distance minimale de mise au point de la caméra qui vous permettra d’en déduire la plus petite entité mesurable.

La taille de la surface à inspecter

Une façade de bâtiment étant évidemment plus grande qu’un tableau électrique demandera, si l’on souhaite du confort d’inspection, un nombre de pixels plus grand et un champ visuel horizontal et vertical plus important. Plus la surface à inspecter est grande, plus il sera nécessaire de choisir un grand angle de vision et un grand nombre de pixels (au moins 160x120 soit 19800 pixels).

L’angle de champ visuel, du moment qu’il est d’au moins 30° sera en général suffisant sauf dans le cas de pièces intérieures avec peu de recul possible. Dans ce dernier cas un plus grand angle sera nécessaire.

La netteté de l’image

Plusieurs paramètres influencent la netteté de l’image : le nombre de pixels est prépondérant, la sensibilité thermique est importante aussi car elle contribue à une image plus nette.

L’ergonomie

L’ergonomie est importante, nous privilégions les cameras infrarouges munies d’une poignée de type « pistolet ». D’autres ergonomies sont possibles, vous pouvez nous consulter.

L’image réelle (visible)

Certaines caméras ne sont qu’infrarouge, d’autres peuvent prendre une photo visible et ensuite vous proposer un affichage des deux photos ou comme avec la fonction MsX de Flir, d’incruster des détails visibles dans l’image infrarouge. Cette technologie peut être un atout déterminant facilitant vos inspections surtout si les objets analysés ne sont pas facilement distinguables les uns des autres.

Enfin ce qui distingue les modèles et les gammes entre elles, ceux sont les fonctions d’analyses intégrées, comme par exemple la détection automatique du point le plus chaud et du plus froid avec affichage des valeurs à l’écran.

Ces fonctions peuvent vous éviter de passer à côté d’un problème très localisé que vous ne verrez peut être pas selon la taille de l’image à inspecter. L’autre grande différence est la possibilité de retravailler les images à postériori au bureau en modifiant par exemple les critères d’analyse des images.

Ils existent bien d’autres paramètres des caméras facilitant la visualisation des images et la précision des mesures de températures (la valeur d’émissivité des matériaux et la température de la surface réfléchie sont les deux paramètres essentiels en la matière), ou permettant la récupération des images par Wifi par exemple.

Si vous devez projeter des images infrarouges, ou les afficher sur un écran de PC ou encore insérer des photos au format A4 dans un rapport, des caméras à plus grand nombre de pixels seront justifiées. Si ces besoins sont d’entrée identifiés comme cruciaux à vos yeux, vous devrez choisir des caméras dans des segments plus haut de gamme.

La taille de l’écran de visualisation est un élément important du confort d’inspection, si aucun autre paramètre significatif n’est sélectif, le choix ira vers l’écran le plus grand.
Une fois sélectionnée une caméra qui semble convenir à vos besoins, il est toujours bon d’examiner le rapport qualité/prix des modèles proches en gamme. Cela permettra de ne pas passer à côté du choix optimal.

Les critères de choix d'un thermomètre infrarouge

La gamme des températures à mesurer est le premier critère. Elle dépend bien sur des applications souhaitées.

Le second est la taille la plus petite de la cible à mesurer et les conditions de cette mesure, notamment en termes de distance possible entre le thermomètre et l’objet à mesurer.
Les thermomètres infrarouges, indiquent la taille du point de mesure grâce au paramètre « distance à la surface du point » exprimé sous forme de rapport, par exemple un rapport de 24/1. Ce rapport de 24/1 indique que la taille du point de mesure sera de 1 cm2 lorsque le thermomètre sera à  24 cm de la cible.

Si l’appareil ne permet pas cette distance (voir la distance minimale de mise au point ou de mesure), vous devrez reculer et la taille couverte par le spot de mesure sera d’autant plus grande que vous vous éloignerez de la cible.

Les thermomètres d’entrée de gamme, présentent un rapport à la distance du point mesuré plus petit, par exemple de 10/1. La  taille du point de mesure sera de 1 cm2 à 10 cm de la cible. Si l’on ne peut pas être aussi proche du point à mesurer, Il sera moins précis qu’un thermomètre 24/1.

L’image infrarouge en plus du point de mesure, est un plus qui permet de connaitre l’environnement thermique du point de mesure et ainsi de ne pas passer à côté d’une zone plus intéressante à contrôler. Cette image permet aussi de constituer des bases de données, ce qui est utile pour comparer l’évolution dans le temps des zones contrôlées.

Comme pour les caméras thermiques, l’image infrarouge sera d’autant plus précise que le nombre de pixels sera grand et que l’IFOV, paramètre qui indique la taille d’objet la plus petite mesurable, à une certaine distance entre la cible et le thermomètre, sera cohérent par rapport à la précision recherchée.

Néanmoins, les images infrarouges des thermomètres infrarouges seront toujours de moins bonne précision que celles d’une caméra thermique. De plus les thermomètres ne disposent pas de la détection automatique des points chauds et froids dans l’image, par exemple.

=> Cliquez ici pour lire la suite